Lumière sur

Voir tous les articles

A Normal Lost Phone

fr

Ça fait un petit moment qu'A Normal Lost Phone me faisait de l’œil. Un petit moment que je me disais : « il faut vraiment que j’y joue ». Puis, à l’occasion d’une conjoncture favorable (un Humble Bundle avec le jeu et des vacances loin, très loin avec beaucoup de transports), j’ai enfin pu y jouer, le finir et me faire mon avis dessus.

 

A normal Game Jam

Petit retour en arrière pour vous présenter la genèse du projet. A Normal Lost Phone, ou du moins son concept, voit le jour lors de la Global Game Jam de 2016. Pour ceux qui sont perdus par ces trois mots en anglais, une game jam, c’est un évènement où le but est de créer un jeu (ou un prototype fonctionnel) en un temps donné, avec un thème imposé (Ritual en 2016), généralement en 24 ou 48 heures. La Global Game Jam se déroule une fois par an dans de nombreux pays en même temps.

Une première mouture du jeu voit le jour à la fin de la game jam et est distribuée gratuitement sur plusieurs plateformes. Devant l’engouement critique et l’intérêt des joueurs, les trois développeuses à la base du projet décident de créer leur propre studio : Accidental Queens. Elles lancent un financement participatif sur Ulule et récoltent assez pour lancer une version « finale » du jeu, avec plus de scénario et plus de contenu. C’est ainsi que le 26 janvier 2017, la version finale d'A Normal Lost Phone voit le jour et c’est celle qui nous intéresse aujourd’hui.

 

A normal first game

Le principe du jeu est des plus faciles à comprendre. Vous trouvez un téléphone dans la rue et ouvert sur un message de Papa « Où es-tu ? On se fait du souci ». Le but du jeu va être de remonter l’histoire, recouper les indices pour comprendre ce qu’il est advenu de la personne à qui appartenait le téléphone. Alors certes, il faudra suspendre un chouïa son incrédulité car le téléphone n’a plus de crédit pour passer des appels (ce que les plus jeunes ne doivent sûrement pas comprendre) et il n’est évidemment pas possible de l’amener à la police comme me le suggérait ma copine.

Là où A Normal Lost Phone est malin, c’est qu’il propose de faire coïncider le fond et la forme sur mobile et qu'il a été un des pionniers dans ce domaine. Je m’explique. Dans le jeu, on trouve un téléphone portable, téléphone que nous tenons pratiquement en main puisque nous avons effectivement un appareil similaire. De la même manière que des jeux comme Orwell « simulent » un écran d’ordinateur pour mieux nous immerger. A Normal Lost Phone fait de même avec un smartphone.

 

Une histoire normale

Sans dévoiler inutilement l’intrigue, il faut reconnaître que cette version « finale » bénéficie d’une écriture de qualité. Les personnages sont tous particulièrement bien développés, notamment dans leur manière de parler, leurs fautes d’orthographe ou même cette saloperie de correcteur automatique. Tout est fait pour proposer une immersion totale du joueur dans ce smartphone. Même la musique du jeu est intégrée dans le dispositif puisque ce sont les musiques du téléphone que l’on écoute et pas une musique extradiégétique.

Enfin, le style graphique est, là aussi, vraiment intéressant et le jeu possède une vraie patte visuelle reconnaissable. J’imagine que pour des raisons de droits, le studio n’a pas pu utiliser l’interface d’Android ou iOS mais, finalement, de cette contrainte est née un nouveau système d’exploitation complètement raccord avec l’idée du jeu. Le jeu dure environ 2 ou 3 heures. Je vous recommande fortement d’y jouer sur téléphone et pas sur ordinateur car vous allez perdre une bonne partie de ce qui fait l'identité

 du jeu. 

 

Verdict :

En bref, A Normal Lost Phone est une vraie réussite, que ce soit dans la réalisation, le côté artistique ou la narration. Il s'agit de l'un de ces jeux dont l'histoire vous poursuivra longtemps après avoir terminé l'aventure. Disponible pour 3€ sur Steam, Google Store et App Store, je ne peux que vous recommander de vous y plonger.

8/10
Tags :