Danganronpa 1-2 Reload

fr

Danganronpa va bientôt avoir droit à son troisième épisode. Pour cette occasion, NIS America nous propose une compilation des deux premiers épisodes sortis de base sur PSVita à destination de la PlayStation 4. Voyons voir si ces portages prennent soin d’utiliser tout le potentiel de la dernière console de Sony ou si les mécaniques ne souffrent pas trop du passage de support portable à celui de salon.

 

Gameplay, mise en scène et personnages au top

Danganronpa 1-2 Reload est la compilation regroupant Danganronpa : Trigger Happy Havoc et Danganronpa 2 : Goodbye Despair, les deux premiers opus de la franchise de Spike Chunsoft. Le premier raconte l’histoire d’étudiants exceptionnels chacun dans leur domaine, choisis pour intégrer la Hope’s Peak Academy. Ils se retrouvent au final entraînés dans le jeu morbide d’un psychopathe à l’apparence d’ours en peluche – nommé Monokuma – qui essaie de les faire s’entretuer. Le second volet part du même postulat sauf que les étudiants se retrouvent en « voyage scolaire » sur une île paradisiaque. Je tiens à noter que le personnage de Monokuma est une très grande réussite et que toutes les séquences le mettant en scène, ou presque, sont excellentes et font ressortir la folie de toutes les situations rencontrées.

L’une des grandes forces du titre, c’est clairement l’effort fourni par les développeurs et scénaristes pour offrir des intrigues de grande qualité et une écriture très intéressante des personnages qui en font partie. La mise en scène des relations entre les personnages et des différentes phases de gameplay est non seulement très bien faite mais participe également à proposer une expérience qui ne tourne jamais en rond. La diversité des évènements racontés dans le jeu amène des situations où le gameplay doit nécessairement varier et cette variation permet de renouveler de manière positive l’expérience globale des Danganronpa.

Le jeu est un croisement entre la visual novel et le point and click et propose – comme dit plus haut – de varier les approches selon les phases. Le temps libre avec des déplacements possibles presque partout est suivi par des moments d’enquête pour découvrir les preuves de la culpabilité de l’un de vos camarades lors des meurtres – car oui, l’union entre les jeunes héros, ne va pas durer – puis les phases de procès sont autant de variantes qui font que l’on ne s’ennuie pas tout au long de l’aventure.

 

Malgré tout, un portage parfois paresseux

Les deux Daganronpa remasterisés, tout d’abord sortis sur PSVita, portent encore la marque de leurs versions nomades et c’est parfois un peu gênant. Comme certains textes écrits à la verticale où il suffisait de tourner la console sur PSVita et qui nous oblige à tourner la tête pour lire dans le bon sens. Cela ne se passe que dans le second opus mais reste quand même symptomatique d’un manque d’attention au détail durant le portage.

Les déplacements durant les phases de temps libre sont assez étranges et s’adapter au ressenti que l’on a en utilisant les deux sticks – de droite et de gauche – prend quelques minutes tant il est différent de la plupart des jeux à la première personne que l’on peut croiser habituellement. En bref, certains mouvements de caméra sont faisables tant avec l’un que l’autre et cela donne parfois quelques situations peu commodes.

Finissons sur deux déceptions en vrac : l’absence de sous-titres français en est incontestablement une, alors que le troisième opus va en être pourvu. La seconde touche au contenu puisqu’en plus de ne rien ajouter aux deux jeux présents dans la compilation, les développeurs n’ont pas inclus le spin-off, Danganronpa Another Episode : Ultra Despair Girls, se déroulant pourtant dans le même univers. Il sortira à part le 23 juin 2017 et on se dit alors que quitte à payer cette compilation un peu plus chère, nous aurions préféré qu’elle propose tous les jeux de la franchise histoire de tout avoir dans un seul jeu, dommage.

 

Verdict :

Danganronpa 1-2 Reload est un très bon investissement pour quiconque n’a jamais touché aux jeux de base sur PSVita. Fort de son univers fort et de ses personnages attachants servis par un gameplay varié. Malgré tout, le manque de véritables nouveautés sera un coup dur pour ceux qui voulaient replonger dans l’expérience. Une traduction des sous-titres en français aurait pu participer à rendre la compilation plus intéressante, mais malheureusement, elle n’est pas au rendez-vous. En bref, ceux qui ne sont pas allergiques à l’anglais et n’ont jamais fait les versions nomades peuvent se précipiter dessus, les autres devront mesurer le niveau de leur amour pour la franchise avant de sauter le pas. 

7/10
Tags :