Lumière sur

Voir tous les articles

Devil's Third

fr

Devil’s Third est la seule exclusivité – enfin presque – sur Wii U d’importance en cette fin de mois d’août. Le jeu est précédé d’une aura pas forcément très flatteuse dans les différentes previews parues jusqu’à présent sur le net. Ces remarques sont-elles justifiées à la vue du jeu en version finale. Notre avis dans ce test de la version européenne.

 

Un certain manque de variété, mais …

Le jeu vous place dans la peau d’Ivan, un ex-terroriste « incarcéré » dans la prison de Guantánamo et qui semble avoir un lien particulier avec les autorités, puisqu’il est dans une cellule individuelle plutôt spacieuse – c’est un euphémisme – avec des conforts très inhabituels. C’est le moment que choisissent les membres de « l’Ecole de la Démocratie », l’ancien groupe dont fait partie Ivan, pour lancer son plan ultime de conquête du monde, la destruction des satellites militaires entraînant une paralysie des gouvernements. Ivan et ses anciens camarades ne s’étant pas quittés en bons termes, il va tenter de les arrêter en échange … d’une guitare super stylée. Faudra lui donner quelques cours pour la négociation à Ivan.

Pour ce qui concerne le gameplay et, ne déplaise au sieur Itagaki qui parlait de skill à avoir pour maîtriser le jeu, on ne peut pas dire que le tout soit très compliqué à appréhender, ni très varié. Les combats au corps-à-corps sont assez répétitifs, les finishs sont toujours les mêmes, mais heureusement le fait de pouvoir prendre des armes différentes fait varier un peu les animations. Niveau armes à feu, il faut noter que le système de visée n’est pas forcément le plus pratique qui soit – le passage à la première personne automatique pour viser est assez déroutant – mais la diversité des armes est cette fois un peu plus évidente, certaines proposant un gameplay spécifique intéressant, même si cela ne révolutionne rien.

En bref, le jeu est assez sympathique à parcourir, l’humour un peu barré est plaisant, mais le gameplay n’est vraiment pas ce qui va marquer le « tournant des jeux d’action » promis par son créateur.

 

Une vraie patte visuelle, mais …

Le travail artistique sur l’aspect visuel, notamment le character design, est assez intéressant. Pour ce qui est des environnements, le constat est déjà plus partagé, avec des décors tous assez gris et monotones. Il est également à noter que le design des personnages, en particulier des principaux antagonistes, semble s’inspirer assez allégrement de Metal Gear Solid et ses designs très « spéciaux » qui le démarquent des autres. Le souci vient plus du travail sur la personnalité de ces personnages, qui n’est pas en adéquation avec cette glorieuse influence.

Niveau effets, et pour un jeu qui a pour but d’en mettre plein la vue avec du sang partout, force est de constater que le contrat n’est pas vraiment rempli, avec des ennemis qui disparaissent presque instantanément quand ils meurent et des finishs où le sang est peu présent comparativement aux sévices subis par les ennemis. Enfin, les doublages font très série Z mais vu le ton du jeu, c’est plutôt une bonne chose.

Pour ce qui est du multijoueur, le gameplay reste le même et les modes de jeu sont presque tous tirés de choses bien connues, comme la défense de base ou le deathmatch, avec différentes options, comme les combats exclusivement sans armes à feu. Dans la défense/capture de base (ici nommée mode Siège), vous disposez d’une escouade à vous et devez modifier votre base pour pouvoir la rendre imprenable, tout en essayant de s’infiltrer chez l’ennemi. Outre les modes de jeu relativement variés, un des points forts du jeu en ligne est la customisation possible sur votre personnage, qui est très étendue. Certains de ces éléments sont déblocables seulement avec des oeufs d'or, que l'on peut gagner pendant les parties. Un bon système, malheureusement, il y a encore peu de joueurs sur les serveurs. 

 

 

Verdict :

Devil's Third est incontestablement un jeu divertissant, mais souffre de nombreux problèmes qui l'empêchent d'accéder au statut de must-have. Le travail artistique visuel est plutôt plaisant quoique sous-exploité pour les environnements, mais le gameplay est clairement répétitif avec des combats au corps-à-corps peu intéressants. En bref, Devil's Third est plutôt sympathique mais serait peut-être plus attractif avec un prix moins élevé, surtout à la vue de ses petites 7 à 8 heures de jeux nécessaires pour en voir le bout.

6/10
Tags :