Lumière sur

Voir tous les articles

LEGO Jurassic World

fr

La franchise Lego connait une période faste dans le domaine du jeu vidéo. La sortie de Jurassic World au cinéma a donné une bonne opportunité pour cette série de visiter Isla Nublar et les autres hauts lieux des expérimentations génétiques douteuses. Résultat convaincant ? C’est ce que nous allons tenter de vous montrer en déterminant si la franchise tente de bouleverser un peu ses codes.

 

Une intégrale qui fait plaisir

Le menu nous met déjà dans l’ambiance avec un écran présentant les données du parc Jurassic World, comme si nous y étions. La partie se lance et les premiers niveaux présentent un prologue qui se passe durant le dernier film – ou du moins juste avant le début de celui-ci – avant de repartir au début de l’intrigue du premier film, Jurassic Park. Les moments d’humour sont toujours aussi présents et certains font même écho à des passages des films où les situations étaient passablement sujettes à l’absurde – comme la première rencontre avec le tyrannosaure.

Autre point, et alors que le pendant cinématographique de la saga semble tout faire pour que les second et troisième épisodes passent à la trappe dans la chronologie officielle, il est bon de noter que les intrigues des quatre films sont bien présentes dans LEGO Jurassic World, de quoi vivre tous les moments forts de la saga, et ne pas renier l’héritage de la série – et puis, le troisième était pas si mal, hein.

En fait, cela nous change agréablement du précédent qu’incarne le jeu consacré aux films de la trilogie du Hobbit de Peter Jackson. En effet, le jeu était sorti après les deux premiers films et avait carrément renoncé à sortir la fin de l’histoire, même en DLC. Dommage pour les fans de la Terre du Milieu, mais Traveller’s Tales semble avoir bien rattrapé le coup avec cet épisode.

 

Pas de grosse surprise

Au niveau du gameplay, et comme d’habitude devrait-on dire, pas grand-chose de neuf à signaler. Le système de combat est le même, même si l’introduction des dinosaures change certaines phases – on charge au lieu de taper – et si les petites QTE sur certaines phases sont toujours là, elles sont simplistes et rien de vraiment neuf est à noter. Le nombre de personnages – plus d’une centaine – permet une grosse rejouabilité en mode Jeu Libre.

Au niveau technique, rien de très spectaculaire non plus, même si le rendu est quand même assez joli. La version PlayStation 4 et Xbox One est un peu plus fine, mais la différence entre générations est assez mince. Le doublage est toujours de la partie, comme chaque fois depuis LEGO Batman 2, même s’il ne reprend presque aucune voix française officielle. Entendre le thème musical propre à la saga est également très agréable.

Enfin, le multijoueur en écran partagé dynamique est toujours de la partie, il permet de jouer à deux et de séparer l’écran uniquement quand les deux joueurs se séparent de manière très marquée. Très pratique, on n’a pas fait mieux pour ce genre de jeu proposant la coopération, ou presque. On se répète, mais vu le faible nombre de grosses productions qui proposent de la coopération en local, on ne peut que s’estimer heureux que Traveller’s Tales persiste dans cette voie, à défaut de vraiment révolutionner le concept de la franchise.

 

 

Verdict :

LEGO Jurassic World ne révolutionne toujours pas la franchise de Traveller’s Tales, mais l’univers se révèle très plaisant une fois transposé en petites briques. L’humour est toujours aussi présent, de même que le mode coopératif qui révèle tout le potentiel du titre. L’ambiance y est et le fait de pouvoir revivre l’ensemble de la saga est particulièrement bienvenu. En bref, un ajout de bonne qualité à la franchise. 

7/10
Tags :