Lumière sur

Voir tous les articles

Matterfall

fr

Matterfall est un shooter à défilement horizontal qui est un peu la petite surprise du côté des exclusivités PlayStation 4 cet été. La communication autour de lui n’ayant pas été très abondante, c’est avec un regard intrigué et intéressé que nous nous sommes lancés dans cette aventure. Vous voulez avoir notre avis ? C’est par ici !

 

Un background intéressant mais limité

Les humains ont encore fait une bêtise ! Comme souvent dans les œuvres de fiction, l’Humanité n’a pas su résister à l’attrait d’une source facile de revenus. Ici, c’est une technologie extraterrestre non maîtrisé et utilisée à outrance qui a mené nos amis terriens à leur perte. Les armes qu’ils ont créé avec cette matière se sont retournées contre eux et qui doit aller nettoyer ça maintenant ? Une héroïne avec une combinaison super cool. Samus ? Non, bien sûr que non … elle s’appelle Avalon Darrow !

Disons-le tout net, si le pitch de départ est intéressant, on se rend très vite compte – comme souvent dans ce type de jeux – que la narration ne sert que de prétexte pour aller casser du robot récalcitrant et, dans les bons jours, de l’alien. Cela n’empêche pas le jeu de proposer une ambiance intéressante quoique répétitive au fil des trois zones – contenant chacune 3 niveaux et un boss – que l’on doit parcourir pour voir le bout de l’aventure.

Visuellement, le jeu propose un rendu très soigné, fluide, qui sied parfaitement aux jeux du genre, qui ont justement besoin d’une fluidité à toute épreuve pour conserver tout leur intérêt et l’impact du joueur sur le gameplay

 

Une difficulté inconstante mais un gameplay bien développé

Le premier constat quand on commence à aborder le gameplay de Matterfall, c’est qu’il s’avère très bien calibré, notamment dans l’utilisation des armes ou capacités spéciales. Il est en effet, très simple de switcher entre une sélection que vous aurez faite lors, d’une phase calme, parmi les gadgets débloqués durant la progression afin de changer de tactique à la volée. Les vagues d’ennemis qui vous assaillent peuvent parfois vous faire ployer sous le nombre mais une bonne tactique l’emportera souvent : attention à bien choisir les armes auxquelles vous pourrez facilement accéder via les touches directionnelles, sous peine de connaître une mort précoce.

Une de vos armes permet également de faire exploser des bombes spécifiques qui apparaissent en battant certains ennemis ou encore à matérialiser des objets/murs solides entre vous et les ennemis, ce qui amène une vraie variation dans les phases plutôt orientées vers la plateforme.

Cela nous amène à un point en particulier qui nous a fait relativiser en partie les bons moments passés sur Matterfall : le jeu peut s’avérer plutôt difficile par à-coups. Vous finirez parfois un niveau d’une traite et tomberez sur un autre qui va vous poser des difficultés qui paraissent hors de propos en termes de courbe de progression. L’exemple du dernier niveau – relativement simple – et du boss final – presque injouable à moins d’avoir un sens du rythme diabolique du premier coup – est l’illustration de tout cela. Une difficulté parfois plus progressive entre les niveaux aurait été bienvenue.

Reste que Matterfall est un bon investissement pour tous fan de double stick shooter qui se respecte et permet de vivre une aventure vraiment sympathique et rythmée pour un prix modique : 19,99€. Dans tous les cas, Housemarque – déjà créateurs du très bon RESOGUN – est fidèle à sa réputation de studio très sérieux dans la qualité finale de ses produits. 

 

Verdict :

Une aventure nerveuse, rythmée et des mécaniques de gameplay très bien trouvées font de Matterfall un très bon double stick shooter. Ceci étant, sa difficulté parfois trop inconstante ne lui permet pas de devenir un must have absolu. Son prix très raisonnable en fait tout de même un investissement tout à fait approprié pour quiconque aime se défouler tout en réfléchissant son approche des combats qu’il ou elle rencontre. 

7/10
Tags :