Lumière sur

Voir tous les articles

[TGS Springbreak 2016] Conférence Prince avec Bô Gaultier de Kermoal

fr

Une seconde conférence avec Guillaume Briat et Bô Gaultier de Kermoal a eu lieu lors de ce TGS Springbreak 2016. Nous vous en proposons le compte-rendu ici mais nous avons fait un certain tri, en effet, certaines informations avaient déjà été dites dans la première conférence et nous les avons déjà relayées dans notre article dédié. Nous revenons donc ici sur les informations nouvelles et surtout sur le teaser du projet Prince avec Bô Gaultier de Kermoal.

 

Prince, un projet de long-métrage

Prince, c’est l’histoire d’un raté qui essaie de revendre des Tours Eiffel de mauvaise qualité au tenancier chinois d’une boutique typique, à Paris. Ce dernier n’est pas vraiment en état de le recevoir et l’apprenti voleur va alors tenter de dérober la caisse du commerçant pendant que celui-ci n’est pas au comptoir. Dedans, il trouve un sablier qui semble avoir des pouvoirs étranges. Le tout est saupoudré de références à la culture des années 1990.

Le projet est né il y a 4 ans, initié par Lagoon Studios et le producteur actuel est arrivé dessus il y a un an. Les subventions sont rares pour ce genre de projet, le teaser actuel est traité comme un court-métrage avec des moyens similaires au cinéma. Le projet était en stand-by et a été relancé juste après que Bô Gaultier de Kermoal ait été contacté. Le tournage de ce teaser est terminé depuis un moment mais l’acteur a préféré attendre pour voir le résultat final, il n’apprécie pas vraiment de voir simplement les rushs.

Le court-métrage/teaser n’est pas présent sur internet, à l’instar de George, mais certainement pas pour les mêmes raisons. Nous ne pourrons donc pas vous le proposer dans cet article, il faudra se contenter du bref résumer ci-dessus. Dans tous les cas, cet aperçu est plutôt intéressant et bien réalisé. Les effets visuels sont, eux, d’une qualité fluctuante – à moins que l’aspect « années 1990 » de certains effets soit également voulu.

 

Les questions du public

La première question porte sur les obstacles rencontrés lors de la production et réalisation de ce projet, notamment au niveau administratif. Ce type de projets un peu hybride a du mal à avoir des subventions – il se situe entre prises de vue réelles et animation – et les diffuseurs ne sont donc pas forcément enclins à prendre le risque de lancer un concept qui sort des cases. Le teaser a été tourné pour montrer que faire ce type de contenu est possible en France. Il existe, en effet, un véritable savoir-faire dans ce domaine en France, tellement que certaines grosses productions américaines viennent chercher des talents dans notre pays.

La voix française d’Arnold Schwarzenegger Daniel Beretta – participe à ce teaser et sa participation a été, au final, assez naturelle. En effet, le producteur l’a rencontré au détour d’un voyage en Corse et le contact s’est noué facilement. Cette voix, justement, est une référence parmi d’autres dans le cours métrage. Le personnage principal se transforme, en effet, en plusieurs personnages au contact du sablier – Toad de l’univers de Mario, notamment – et la question des droits a été posée. Le producteur admet qu’il faudra certainement être plus subtils dans le cadre du projet de long-métrage.

Le script du projet final est encore en cours d’écriture, il y a eu 12 versions de pré-scénario et le teaser a été écrit par un autre auteur que le projet final. Après ces dernières questions, une seconde projection de George a eu lieu, vu que nous en avons parlé il y a quelques jours, nous n’allons pas le traiter ici. Enfin, un autre court-métrage de et avec David Coudyser a été présenté : Eiffel Indésirable. Il a été réalisé dans le cadre du 48h Film Project 2014, qui consiste, comme son nom l’indique, à faire un film dans ce laps de temps. Eiffel Indésirable est un excellent court-métrage qui part de l’idée que les excuses que les médecins peuvent entendre quand ils retirent quelque chose du fondement d’une personne peuvent être vraies – dit comme ça, ça promet, non ?

 

Une belle rencontre avec Bô Gaultier de Kermoal et Guillaume Briat, encore, même si, cette fois, le tout était plus centré sur le premier – chacun son tour, comme on dit. Le projet Prince semble très intéressant et en bon nostalgique des années 1990, je ne peux que suivre tout ça avec un grand intérêt. 

Tags :