Lumière sur

Voir tous les articles

[TGS Springbreak 2016] Inauguration et "Zoom sur ..."

fr

Ça y est, le printemps est arrivé ! Et comme une bonne nouvelle ne vient jamais seule, sachez que le TGS Springbreak est de retour au Centre de Congrès Diagora à Labège ce week-end du 9 et 10 avril pour une troisième édition. Pour rappel, ce salon mêlant diverses thématiques qui ont trait à la « culture geek » est, depuis 2014, le successeur du TGS Ohanami, qui était alors plus orienté vers la culture japonaise. Nous avons assisté à l’inauguration de cette édition 2016, dont voici un petit résumé. Ce résumé est suivi d’un de nos premiers coups de cœur du salon.

 

Si l’inauguration débute par la présentation de l’une des têtes d’affiches américaines, à savoir Peter Williams – principalement connu pour son rôle d’Apophis, ennemi récurrent dans Stargate SG-1 – les invités français sont néanmoins mis à l’honneur cette année. Et pour cause, le public a droit dans un second temps à deux acteurs phares de la cultissime série d’Alexandre Astier : Kaamelott. Ainsi, Guillaume Briat, l’interprète de l’inoubliable roi Burgonde et Bô Gaultier de Kermoal, l’acolyte du « redoutable » Attila sont présent cette année. Il nous est alors annoncé que deux conférences auront lieu avec ces deux acteurs, où il sera notamment question de Kaamelott mais aussi de deux courts-métrages : George de David Coudyser, dans lequel joue Guillaume Briat et Prince de Clément Gonzalez, avec Bô Gaultier de Kermoal.


Place à de nouveaux invités. Deux comédiens français font leur apparition sur scène, spécialisés dans le doublage : Brigitte Lecordier connue, entre autres, pour incarner bon nombre de voix d’enfants dans des séries animées – Dragon Ball, Oui-Oui – ou des jeux vidéo – Heavy Rain, Harry Potter – et Patrick Borg, lui aussi connu pour son travail sur les séries Dragon Ball, mais aussi pour être la voix française de David BoreanazBones, Buffy contre les vampires. Brigitte Lecordier prend alors la parole et évoque le fait que ce dernier a souvent été son « frère » ou son « père » dans les différents projets sur lesquels ils ont collaborés. Deux conférences leurs seront consacrés, la première traitera du métier de doubleur et sera remplie d’histoires et anecdotes sur le sujet. Pour aller encore plus loin, des personnes du public pourront s’immerger dans le monde du doublage avec une mise en situation sur une bande rythmo. La seconde sera, quant à elle, dédiée à leurs projets actuels et futurs.

Il est temps d’aborder la partie comics de ce salon, très présente encore cette année. Paul Renaud, dessinateur comics français travaillant chez Marvel et connu pour ses nombreuses illustrations de couvertures, est appelé sur scène pour nous parler un peu du stand TGS Comics et évoquer les différents artistes présents. Une première conférence aura lieu avec Dave Gibbons, artiste comics et scénariste s’étant illustré sur des titres comme Watchmen – également co-auteur de Kingsman – qui parlera un peu de sa carrière. Pour ne citer qu’eux, Arthur Adams –  artiste/scénariste connu pour ses contributions à diverses séries comme Batman, Superman ou bien encore X-Men – de même qu'Olivier Vatine – artiste/scénariste ayant travaillé chez Dark Horse sur Star Wars – sont annoncés. Parmi la dizaine d’invités comics, des femmes sont également présentes. Une conférence sera d’ailleurs consacrée aux comics au féminin, en présence notamment de Claire Wendling – artiste évoluant tant dans le milieu de la bande dessinée que celui de l’animation – Marguerite Sauvage – qui a, entre autres, participé au projet Bombshells de DC Comics – et Stéphanie Hans – connue pour ses nombreuses couvertures pour Marvel Comics.

Continuons notre tour d’horizon des invités, avec la présence à ce TGS Springbreak de Bruce Benamran, vidéaste français connu pour sa chaîne Youtube : e-penser. Pour rappel, il s’agit d’émissions de vulgarisation sur des sujets principalement scientifiques. Un autre Youtubeur est également présent, Frigiel, lui aussi vidéaste français, dont les Let’s Play et vidéos publiés sur Youtube, spécialisés dans le jeu Minecraft, sont plus qu’appréciés par la communauté du célèbre jeu. Deux conférences leur seront respectivement consacrées. Vient le tour des web-séries : Challenger, Kapaaw et Noob font leur entrée. La première, Challenger, présentée sous forme de mini-série en one shot de 8 épisodes au total, est toute nouvelle dans le paysage des web-séries et est en cours de diffusion – le dernier épisode sera d’ailleurs diffusé mercredi prochain. La seconde, 100% toulousaine et lancée en 2011, est une web fiction comédie ayant pour thème les super-héros. Ces deux web-séries sont d’ailleurs en conférences. La web-série Noob a elle aussi répondu présente cette année.


Terminons cette inauguration avec une célèbre cosplayeuse, il s’agit de Nad Cosplay, vous l’avez d’ailleurs peut-être aperçue lors de son passage sur l’émission de la chaîne M6 consacrée à la couture : Cousu main. Elle fera partie du jury lors des concours de cosplay et parlera également en conférence de ce milieu, qui occupe une place de plus en plus importante dans la culture geek.

 

Zoom sur … Loony Quest

Par la suite et lors de notre visite du salon, nous avons pu essayer Loony Quest, un jeu de plateau qui est fortement inspiré de notre média préféré : le jeu vidéo. Nous avons pu nous y essayer grâce à la zone dédiée à ces jeux de plateau qui est récurrente dans tous les TGS, qu’ils soient en avril ou novembre. Loony Quest a été testé jusqu’en début d’année 2015 puis finalement commercialisé cette même année 2015.

Le but du jeu est relativement simple. Comme pour les jeux vidéo, vous devrez franchir des mondes ponctués de plusieurs niveaux. Le plateau central de jeu nous montre le niveau dans lequel on est et les règles que l’on doit respecter dans celui-ci. Par exemple, il faudra souvent ramasser des pièces en évitant les monstres ou les blocs qui barrent le chemin. Pour se faire, on dispose d’un feuillet de la même taille que les cartons représentant les niveaux, mais transparent. On doit alors dessiner au feutre effaçable un chemin en imaginant le résultat une fois mis en superposition avec le niveau.

Si tout se passe bien, notre trait évite les ennemis, prend les pièces et va vers la fin du niveau. Sinon, les bonus ramassés se verront contrebalancés par des malus. Il est également possible de faire des détours et de prendre des bonus à utiliser sur soi ou contre les autres joueurs selon ce que l’on obtient. Une expérience très intéressante et vu qu’on a été assez synthétiques sur le déroulement entier réel d’une partie, on vous encourage à essayer !

 

Une inauguration qui augure un salon rempli de bonnes surprises, de rencontres intéressantes, tout ça dans l’ambiance cosie que l’on connaît au TGS Springbreak. Nous avons également déjà un petit coup de cœur tout droit venu de l’espace jeux de plateau et qui nous a rapproché de notre média. En parlant de surprises, justement, il en sera question dimanche, puisqu’on nous annonce que deux têtes d’affiches du prochain Toulouse Game Show de novembre seront dévoilées ! 

Tags :