Lumière sur

Voir tous les articles

Patapon Remastered

fr

Aujourd’hui, nous allons parler d’un petit jeu original et sympathique : Patapon. Vous n’êtes certainement pas sans savoir – comment ça, si ? – qu’une version remasterisée du premier épisode sorti sur PSP vient de sortir sur la dernière-née de Sony : la PlayStation 4. Que vaut cette version reprise pour correspondre aux standards de 2017 ? Réponse dans ce test !

 

Pata-pata-pata-pon, en route vers EarthEnd

Patapon raconte l’histoire d’un peuple qui ressemble à des yeux sur pattes : les Patapons. Ils retrouvent la divinité qui les guide – vous, en fait – et partent en quête d’Earthend, une sorte de terre promise qui leur échappe depuis longtemps. Le chemin leur est barré par toutes sortes de créatures hostiles et par les méchants : Les Zigotons. Ce petit pitch sympathique lance parfaitement l’aventure et pourrait presque laisser penser à un novice qu’il va jouer à un jeu d’action/aventure classique. Que nenni !

Le jeu est en fait un mélange assez subtil de jeu de stratégie, de rythme et de composantes RPG. Le côté en permanence hybride de ce gameplay joue beaucoup dans le sentiment de découverte qui se révèle très présent, surtout si, comme pour moi, vous jouez à Patapon pour la première fois.

Pour contrôler les membres de votre peuple, vous devez leur donner des ordres via des battements de tambour en rythme. Il existe un chant pour avancer, un pour battre en retraite, ou encore procéder à une attaque. Il vous faudra utiliser les touches Carré, Rond, Triangle et Croix dans le bon ordre selon le rythme et l'action souhaités. En bref, vous devez faire preuve d’habileté pour échapper à la mort dans les moments chauds car il y aura toujours une certaine latence entre votre ordre et son exécution. La dimension stratégique en sort renforcée au prix d’un côté parfois trop frustrant.

 

« Kami, c’est le plus grand »

 L’aspect RPG est présent en particulier dans la préparation de votre armée de patapons. Il est possible d'aligner différents types de guerriers – corps-à-corps, archers, lanciers, principalement – et de modifier leur équipement tout en prenant garde à leurs statistiques qui augmentent au fur et à mesure qu’ils accomplissent des missions.

C’est avec les ressources récoltées durant les missions que vous pouvez gérer le village des patapons, Patapolis. Vous pouvez en utiliser pour différents mini-jeux qui permettent d’acquérir des objets ou ressources plus rares mais également pour faire ressusciter des soldats et les ajouter à votre armée, via l’arbre de vie : Mater. La gestion de l’armée des patapons est très réussie et parvient à garder une certaine simplicité tout en affichant une belle profondeur.

Après avoir lancé la version originale sur ma bonne vieille PSP – mieux vaut tard que jamais – le constat est plutôt bon. Nous citerons tout d’abord, et comme d’habitude malheureusement, des cinématiques qui ne sont pas en HD mais, n’ayez pas peur, les fausses notes s’arrêtent là en termes visuel. Le reste du jeu – qui constitue l’écrasante majorité de ce que vous verrez pendant votre aventure – est très fin et bénéficie vraiment de l’apport de la console de salon de Sony. C’est beau, c’est coloré et l’univers en devient encore plus intéressant à parcourir.

La durée de vie du titre dépend beaucoup de votre envie de tout voir mais il nous a fallu près de 10 heures, en prenant notre temps, pour en voir le bout. La difficulté parfois très élevée d’un coup joue un peu dans ce constat alors nous serons clairs : ne vous attendez pas à ce que Patapon soit un jeu facile, d’autant que la courbe de difficulté propose parfois une progression un tantinet déséquilibrée. Pour finir, nous regrettons juste que les épisodes 2 et 3 de la franchise n’aient pas été inclus, quitte à ce que le pack coûte plus cher.

 

Verdict :

Avec cette remasterisation très sérieuse – on ne pense à aucun moment avoir un jeu sorti à l’origine sur PSP entre les mains – Patapon réussit un retour très intéressant qualitativement. Le concept du jeu sort des sentiers battus et il est impossible de retrouver un concept similaire ailleurs. En ce sens, il ajoute une nouvelle cartouche à la PlayStation 4 pour la diversité de son catalogue. Seuls regrets : l’absence d’un pack regroupant les trois opus de la franchise remasterisés, une progression parfois un peu hachée par une difficulté pas toujours équilibrée et des cinématiques qui sont en deçà visuellement. Cela ne nous empêchera pas de conseiller Patapon Remastered à ceux qui recherchent de nouvelles expériences. Pour ceux ayant fait le jeu de base, l’intérêt sera moindre mais avoir un jeu qu’on aime en HD peut parfois faire sauter le pas sans regrets. Patapon est le genre de jeu qui peut provoquer ce sentiment, sans aucun doute.

8/10
Tags :