Lumière sur

Voir tous les articles

Sega 3D Classics Collection

fr

SEGA 3D Classics Collection propose 9 succès passés de l’éditeur : Power Drift, Puyo Puyo 2, Fantasy Zone II, Sonic The Hedgehog, Thunder Blade, Galaxy Force II, Altered Beast et Maze Walker. Des hits qui ont plus ou moins marqué les esprits. En effet, si quelques-uns sont iconiques comme Sonic et Altered Beast, d’autres ne sont pas nécessairement associés au rival passé de Nintendo. Alors, voyons voir ce que réserve ces « classics ».

 

Retour vers le passé, parlons des jeux de la compilation

Power Drift est un jeu de courses arcades classique développé en 1988 par Yû Suzuki, un nom loin d'être inconnu car il est à l’origine de titres comme Space Harrier, Out Run, Virtua Fighter et surtout Shenmue. Le jeu simule de la 3D en jouant sur la taille et la disposition des sprites sur un plan 2D, technique qu'utiliseront plus tard Wolfenstein 3D et Super Mario Kart. Le but du jeu est de finir au minimum à la troisième position. Pour y parvenir, il faudra switcher entre deux modes présents sur votre voiture, à savoir le low mode qui permet une accélération et maniabilité accrue au détriment de la vitesse et le high mode qui permet une vitesse maximale pour une maniabilité et accélération moins efficace. Avec 25 courses proposées, le jeu dispose d'une durée de vie non négligeable pour l'époque.

Puyo Puyo 2 est un des jeux de puzzle les plus populaires du Japon. Sorti en 1994 sur Mega Drive et Game Gear, la version arcade fut exclusive au Pays du Soleil Levant, jusqu'à aujourd'hui et la sortie de cette compilation. Le joueur dispose de pièces composées de deux puyos (sorte de blobs) dont les couleurs respectives sont aléatoires. Il est possible de faire tourner les pièces sur elles-mêmes. Le but étant de réunir au minimum 4 puyos de la même couleur pour faire disparaître la ligne et ajouter des puyos gris, handicapant grandement votre adversaire. Et c’est là que réside l'intérêt du jeu qui propose alors des duels sans merci. Il faudra jouer entre saturation et tactique pour remporter ces face-à-face.

Fantasy Zone II : Tears of Opa-Opa est un shoot them up haut en couleur original sorti en 1987. Le jeu surprend en laissant au joueur la possibilité de sa balader librement dans un tableau qui boucle. Chaque niveau est constitué de plusieurs tableaux accessibles via des warpzones. Ces warpzones sont cachées derrière certains spawns d'ennemis. Les assaillants arrivent de tous les côtés, demandant une certaine dextérité à l'esquive et au tir. Notons aussi l'existence d'un magasin permettant d'acheter des armes et boosters qui rendront le vaisseau plus efficace. Pour terminer un niveau, il faut combattre un boss qui ne se montrera que si on a détruit tous les spawns ennemis.

A ce Fantasy Zone II, s'ajoute Link Loop Land qui offre une version du jeu remasterisée avec un rafraîchissement des contrôles et des graphismes. Il inclut un nouveau mode inédit, l'Endless Zone, qui, comme son nom l'indique, laisse le joueur dans un niveau infini, bannissant les warpzones.

Sonic The Hedgehog fut l'un des plus gros succès de Sega. Le petit hérisson bleu courant à vive allure dans sa quête perpétuelle d'anneaux face au terrible docteur Robotnik, n'est plus à présenter désormais. Apparu en 1991, Sonic avait la lourde tâche de dépasser le petit plombier moustachu de chez Nintendo. Le jeu avait surtout marqué les esprits par son impression de vitesse saisissante, un exploit en matière de développement pour l’époque.

Thunder Blade est un autre genre de shoot them up sorti en 1987 sur arcade. On y contrôle un hélicoptère qui doit se frayer un chemin à travers les niveaux truffés de tanks et d’avions. Le jeu alterne entre des phases en vue de dessus avec un scroll vertical et des phases de rail shooter en vue arrière comme l'avait fait deux ans plus tôt Space Harrier. Le jeu impressionne par son réalisme et sa variété tant pour le gameplay que pour ses décors.

On continue dans les shoot'em up avec Galaxy Force qui nous met au contrôle d'un vaisseau spatial. Le jeu est en vue arrière sans être un rail shooter pour autant. En effet, il est possible d'aller où on le désire. Pas de spam sur la touche de tir, il suffit d'avoir en vue les ennemis quelques secondes pour qu'ils soient verrouillés et d'appuyer pour les pulvériser d'un coup. Avec un gameplay aussi jouissif on comprend que Sega ait ajouté un mode « Replay ».

Altered Beast est un des plus mémorables jeux d'arcade de Sega. Sorti en 1988, ce beat them all à scroll horizontal surprend par son choix scénaristique préférant la Grèce antique à des villes actuelles mal famées. On y incarne un héros ressuscité par Zeus afin de sauver sa fille, Athéna, prise dans les griffes d'Hadès. Notre héros peut donc porter des coups en face, en bas et en haut via un saut. Des power-ups permettent à notre héros de se transformer progressivement en bête féroce, gagnant ainsi en force et vélocité.

Enfin, Maze Walker est un jeu d'action apparu en 1987 sur Master Sytem. Le jeu dévoile un large labyrinthe en vue du dessus qui accentue l'impression d'immensité du lieu. On contrôle un personnage pouvant sauter et frapper les monstres environnants. Il faut glaner des objets permettant d'ouvrir la porte qui donne sur le niveau suivant. La confrontation avec les monstres n’implique pas nécessairement un combat, ce qui était plutôt novateur à cette époque.

 

Le portage sur Nintendo 3DS

SEGA 3D Classics Collection propose des portages tout à fait honorables des jeux cités plus haut. On note surtout les options appréciables telles que le fait de pouvoir attribuer les touches soi-même, choisir entre la versions internationales ou japonaises (qui étaient souvent supérieures à bien des égards, comme au niveau du son) et surtout de sauvegarder (le rêve de tout joueur d'arcade !).

Mais alors que Sega met l'accent sur la 3D stéréoscopique, celle-ci s'avère instable et trop anecdotique pour apporter quelque chose aux hits. On se retrouve aussi souvent perdu lorsqu'on lance un jeu, en effet avec des contrôles changeant d'un jeu à un autre, il y a de quoi être confus. Peut-être qu’un rappel des touches à chaque changement de jeu aurait pu limiter cette impression.

 

Verdict :

SEGA 3D Classics Collection est un portage complet avec son lot de bonnes surprises, comme de nouveaux modes de jeu et certaines refontes graphiques. Outre une 3D stéréoscopique qui laisse à désirer, la compilation souffre surtout d'une sélection limitée de hits peu connus pour pas mal d’entre eux, bien que la qualité soit globalement au rendez-vous. On regrette de ne pas avoir eu des titres comme Golden Axe, Street of Rage, Shinobi, Comix Zone, Alex Kidd, Gunstar Heroes ou encore Ristar. Titres que l'on retrouve globalement dans les compiles Sega 3D Fukkoku Archives (sorti en décembre 2014) et Sega 3D Fukkoku Archives 3 : Final Stage (sorti en décembre 2016) et qui sont uniquement disponibles au Japon. On espère que Sega ne laissera pas ses fans internationaux de côté et sortira rapidement ces deux autres Collections.

6/10
Tags :