[PREVIEW] Blades of Brim

Vous avez probablement joué à Canabalt, Temple Run ou Subway Surfer. La semaine dernière, on vous parlait même de Harold et de son côté soigné et super difficile. Blades of Brim, le nouveau titre des créateurs de Subway Surfer se propose d’ajouter un peu de piment à la formule de l’endless runner.

Subway Surfer était principalement focalisé sur une longue course d’obstacles (infinie même). Votre but était d’aller le plus loin possible et d’attraper un maximum de pièces. Vous pouviez ensuite changer de surfeur ou de planche, mais le tout était juste esthétique. Un jeu d’arcade simple et qui brillait par cette simplicité justement. Blades of Brim introduit une nouvelle dimension au concept de l’endless runner grâce à des mécaniques de RPG. Cette fois-ci, vous ne ferez pas que changer l’aspect visuel de votre personnage, vous changerez de classe. Vous pouvez aussi acheter différentes armes, et même différentes montures, qui ont toutes leurs propriétés.

L’introduction d’un système de progression de type RPG permet l’intégration de nombreux aspects qui forment un mix assez bien vu. Les objectifs que le jeu propose (comme “parcourez une distance de X”, “tuez X ennemis en un combo”, etc…) s’intègrent parfaitement à un système de quête. La progression de votre personnage fait que plus vous devenez fort au jeu, plus votre équipement renforce votre style de jeu, vous permettant d’aller encore plus loin.

Mais surtout, et c’est probablement l’aspect qui m’a le plus surpris, l’introduction d’un système de combat ouvre des possibilités de navigation que je n’avais pas encore vu dans un jeu de ce genre. Il est ici possible de courir sur les murs, de se propulser en l’air et ensuite atterrir directement sur un ennemi, ce qui vous fait rebondir encore plus haut, vous permettant d’enchaîner un combo encore plus long, et peut-être d’atteindre une plateforme qui semblait hors de portée. Ce n’est pas Prince of Persia, mais c’est un pas vers une flexibilité qui manquait au genre, je trouve.

En parlant du système de combat, un des aspects que les développeurs m’ont montré le plus est l’enchainement de combos. Evidemment, en 10 minutes, il est difficile de faire des miracles, mais après avoir vu quelqu’un qui savait ce qu’il faisait jouer, je dois dire que c’est assez satisfaisant d’enchainer des combos qui peuvent monter au-delà de 200 ! Ça va vous prendre un moment d’arriver là par contre, car si vous mettez le pied par terre, le compteur de votre combo commence à expirer et il faut être précis pour le maintenir. C’est là que l’attention portée à des détails mécaniques brille car vous pouvez utiliser votre monture pour étendre votre temps de combo et continuer à le faire grimper.

Visuellement, Blades of Brim est très sympa, mais surtout, il est animé avec une belle attention aux détails. L’équipe était particulièrement fière de me dire que leur background est dans l’animation, et ça se voit vraiment. Les ennemis, votre personnage, les transitions d’un plan à l’autre, tout est très fluide, ce qui est un sacré point fort si vous avez joué à Temple Run par exemple, où on voit bien trop les transitions un peu rigides.

Enfin, l’équipe m’a confirmé que leur plan pour les mises à jour était de ne pas seulement corriger les possibles bugs découverts, mais d’apporter du nouveau contenu régulièrement. Nouveaux ennemis, nouvelles montures, plus d’équipement, et même de nouvelles zones ! Autant dire qu’ils veulent que Blades of Brim grandisse et que leur intention est de construire une série autour de ce nouveau titre avec autant de contenu qu’ils pourront y ajouter.

Ca s'annonce bien

Blades of Brim est dispo dès maintenant sur iOS (uniquement pour l’instant, dommage pour nous autre utilisateur d’Android). Il est gratuit, et utilise un modèle freemium. Vu le grand nombre de quêtes et les nombreuses possibilités de progresser dans le jeu, je dirais que la boutique ne devrait pas être une barrière au fun, comme dans certains jeux freemiums, mais n’ayant pas pu tester le jeu plus longtemps, je ne saurais dire. Cela dit, le jeu reste gratuit à essayer et il vaut vraiment le coup. Une fois que vous aurez fait quelques parties, vous verrez tout de suite pourquoi Blades of Brim est une bouffée d’air frais bien appréciée dans un genre trop souvent peuplé de jeu « moi-aussi » sans originalité.

Ca s'annonce bien

Propulsé par WordPress | Thème Baskerville 2 par Anders Noren.

Haut ↑