Lumière sur

Voir tous les articles

PaRappa the Rapper : Remastered

fr

PaRappa the Rapper : Remastered est sorti sur nos PlayStation 4 il y a quelques semaines. Version remasterisée – c’est pas vrai ?! – du jeu sorti sur la première console de salon de Sony puis adapté sur PSP, ce PaRappa réussit-il son passage sur la dernière génération de consoles du constructeur ? Réponse dans notre test de la version Remastered.

 

Un univers bizarre et coloré

Dans PaRappa the Rapper : Remastered, vous allez incarner un petit personnage qui va devoir progresser dans sa façon de chanter du rap pour pouvoir devenir un héros et ainsi séduire la belle Sunny Funny. C’est donc sur ce postulat de base que vous allez très vite commencer à rencontrer des personnages (très) hauts en couleurs pour vous perfectionner. Autant le dire tout de suite : le style graphique de l’univers ainsi que les voix et tout l’enrobage visuel risque de vous déstabiliser au premier abord. Il ne faut pas trop s’y attarder car on se rend vite compte que l’ambiance ainsi créée est assez fun et que tout colle très bien ensemble.

Les musiques et les personnages qui les chantent, qui ont tous beaucoup de personnalité, aident beaucoup à s’imprégner de cet univers – mention spéciale pour la poule « Cheap Cheap », assez hilarante – et l’expérience, en termes de pur ressenti, se révèle très drôle et amusante. Mais les problèmes vont très vite commencer à pointer le bout de leur nez et si nous devions rester dans le domaine technique, nous pourrions tout de suite aborder la qualité de la remasterisation. En fait, c’est ce qu’on va faire.

Pour ceux qui ont connu les précédentes versions, il ne risque pas d’y avoir de grand chamboulement et pour cause, il semble que le travail de refonte ne se soit contenté que du minimum syndical. SI le gap graphique étai relativement visible entre les versions PlayStation et PSP, ici, nous avons l’impression d’avoir une version à peine plus fine que celle sur la première portable de Sony. EN bref, hormis les contours de l’écran, qui ont l’air très nets, les séquences qui se jouent lors des scènes narratives ou de musique semblent un peu floues et un tantinet pixélisées – et aucun rapport avec le style graphique volontairement grossier adopté par les artistes derrière la conception du jeu. En bref, à part un upscaling plus ou moins réussi, peu de raisons de s’enthousiasmer pour le lifting graphique de cette version Remastered.

 

PaRappa accuse son âge

Il faut bien le dire, PaRappa a été un des précurseurs des jeux de rythme et quand on y repense avec des yeux énamourés par la nostalgie, il est dur de se montrer sévère avec le soft. Ceci étant, si on considère les standards des jeux de ce segment de nos jours, il devient assez difficile de s’amuser autant qu’auparavant sur le jeu. Pourquoi donc ? On pourrait commencer par une difficulté qui semble excessive – et ce même en mode Normal – mais qui s’explique par une détection du rythme au mieux « différente » des autres jeux de rythme, au pire parfois pas raccord avec ce que l’on entend. Selon votre façon d’appréhender les jeux de ce type, cela peut poser problème car vous allez souvent vous retrouver à perdre – et à devoir recommencer, par extension – alors que vous avez l’impression d’appuyer sur les boutons au bon moment. Il peut alors naître une frustration qui peut vite décourager.

L’interface en elle-même – et l’absence de véritable tutoriel qui explique les subtilités du jeu – n’aide pas à savoir où notre façon de jouer peut pêcher. Aucune indication en temps réel pour savoir quelle note vous ratez, juste une appréciation qui évolue en bas à droite de l’écran selon votre niveau global sur la phrase qui vient d’âtre chantée. Dur de recalquer son rythme et d’apprendre de ses erreurs, du coup. Il aurait peut-être été plus judicieux d’ajouter ces éléments de gameplay peu intrusifs qui auraient rendu le jeu moins frustrant.

Enfin, la durée de vie du titre n’excède pas les 2 ou 3 heures si vous faites seulement une fois « l’aventure », mais il faut prendre en compte que ce type de jeu base une partie de son intérêt sur le fait de battre les high scores, et inutile de dire qu’il y a de quoi faire pour arriver à finir toutes les chansons en mode Cool

 

Verdict :

PaRappa the Rapper restera toujours dans le cœur de nombreux joueurs comme le précurseur du rythme sur consoles. Malgré tout, cette version Remastered s’est contenté du minimum en retouchant à peine les graphismes et en ne tentant pas d’ajouter certains éléments dans le gameplay qui auraient rendu le jeu – pour ceux qui l’auraient souhaité – un peu plus accessible et fun. Dommage car le côté nostalgie ne pourra pas tout excuser. Son petit prix (14,99€) lui permet d'obtenir la moyenne.

5/10
Tags :