Assassin’s Creed Liberation HD : Notre test

Aveline de Granpré est de retour, en HD. Notre test de la version salon d’Assassin’s Creed Liberation.

Aveline, première femme assassin à se voir consacrer un jeu entier de la série Assassin’s Creed. Cet opus PSVita a été plutôt bien accueilli et Ubisoft a récemment eu la bonne idée de vouloir sortir l’épisode portable sur consoles de salon et PC. L’occasion de revoir le côté graphique et d’ajouter quelques missions, en plus de pouvoir ajouter le logo « HD » après le nom d’Assassin’s Creed Liberation.

Ce que l’on doit savoir sur Assassin’s Creed Liberation

Cet épisode est le premier sur console portable qui reprend exactement les mêmes mécaniques de jeu que les épisodes sur consoles de salon. Nous nous souvenons d’un Bloodlines qui était un peu plus directif et moins basé sur l’aspect « monde ouvert » et des opus sur Nintendo DS qui se basaient plus sur des niveaux en particulier. Ici, le système se rapproche énormément de ce que nous pouvons voir dans Assassin’s Creed III, un monde ouvert avec plusieurs zones, très variées soit dit en passant, très vastes et que l’on peut visiter comme il nous plaît.

L’une des grosses nouveautés de cet épisode tient dans l’utilisation de plusieurs tenues par Aveline. Il y en a trois : Esclave, Dame et Assassin. Chaque costume permet des actions précises, par exemple, l’Esclave passera plus facilement inaperçu dans certaines circonstances, mais ne pourra pas avoir accès à la compétence « assassinat enchaîné » qui permet de marquer plusieurs ennemis qui sont alors tués de manière automatique (système qui rappelle celui de Splinter Cell, dans les derniers épisodes). La tenue de Dame permet de soudoyer ou séduire les gardes, mais vous ne pourrez pas grimper en le portant, les crapules des environs pourraient être aussi très tentés de vous détrousser. Enfin, la tenue d’Assassin permet de faire à peu près tout, mais vous serez plus facilement repéré et cette tenue a toujours un indice de recherche au minimum fixé au quart de la jauge, sans pouvoir descendre plus bas.

Au-delà du fait de proposer plusieurs costumes, les interactions qu’ils impliquent avec le monde qui entoure l’héroïne sont parfaitement gérées, ce qui nous donne un système très crédible.

Enfin, si Connor n’a pas fait l’unanimité en sa faveur en terme d’attachement et d’identification au personnage, Aveline est, au contraire, un assassin qui manifeste une personnalité très marquée et complexe. Selon si elle joue la petite fille modèle de bonne famille ou l’assassin expérimenté lors de ses missions, le personnage est attachant et possède de multiples facettes. Le scénario ne gâche rien avec, en toile de fond, la lutte entre Assassins et Templiers, mais aussi une histoire de trahison et de complot, tout un programme.

Ce qu’apporte cette version HD

On ne va pas se mentir, bien souvent, les compilations ou jeux refaits en HD bénéficient d’un travail relatif, même s’il est appréciable sur certains jeux qui ne sont pas au format 16/9 à l’origine, ou qui ont particulièrement vieilli. Ici, la démarche est différente, puisqu’un jeu PSVita n’est pas comparable à un jeu PlayStation 2.

Cette version HD d’Assassin’s Creed Liberation est très agréable à l’œil et a bénéficié d’un soin particulier sur certains modèles de personnages, ou même sur la végétation, plus dense, notamment dans le bayou, que sur PSVita. Le HUD a également été revu pour ressembler un peu plus à celui d’Assassin’s Creed III, ce qui le rend plus agréable.

Au rayon des fonctions qui disparaissent dans le passage PSVita vers consoles de salon : Les fonctionnalités tactiles, qui sont logiquement absentes, mais aussi le multijoueurs. Dommage, même si le fait qu’il n’ait pas eu un succès gigantesque (parc de PSVita assez faible oblige) nous laissait augurer cette absence. À noter, quelques ralentissements sur notre version, surtout au niveau des points d’observation, rien de très gênant, mais à signaler.

Enfin, il faut le dire, certains effets (comme l’eau qui ruisselle) ne sont pas encore à la hauteur des versions consoles de salon et certaines animations sont assez mécaniques, même si cette impression est mise de côté par une ambiance très réussie qui tranche beaucoup avec celle d’Assassin’s Creed III.

Verdict

8/10

Cet Assassin's Creed Liberation HD a de grandes qualités, de par le matériau de base, qui possède quelques ajouts de gameplay très convaincants, comme les différents costumes, mais aussi une vraie personnalité au niveau de l'héroïne mais aussi du monde qui l'entoure, la Nouvelle-Orléans, qui a été très judicieusement choisie, puisque sa végétation et sa civilisation se développent différemment de celles du monde de Connor, qui se situe dans le Nord de ce qui devient à ce moment là, les États-Unis. Le passage à la HD n'offre pas de révolution mais permet de s'y essayer dans de très bonnes conditions, très proches de celles des opus de salon. Les vingt bonnes heures nécessaires pour terminer le jeu sont un peu en deçà de ce qui se fait dans les épisodes principaux, mais cela reste très correct. Un très bon investissement (comptez 19,99€ sur les différentes plate-formes de téléchargement).

Propulsé par WordPress | Thème Baskerville 2 par Anders Noren.

Haut ↑