[BGF 2018] Pawarumi : Printerview, trois questions et un avis sur le titre !

Il faut bien l’avouer, cette édition du BGF 2018 n’a pas vraiment mis les studios indépendants bordelais à l’honneur. Seul Battle Core Arena et Bordeaux Games avaient un stand sur le salon. L’occasion pour ces derniers de présenter les studios présents dans ce cluster et de libérer une place pour qu’un des indépendants puisse être mis à l’honneur. C’est comme cela que j’ai fait la connaissance de Daniel Borges qui présentait Pawarumi.

L’interview en trois questions

Salut ! Pourriez-vous présenter le studio ?

Nous sommes le studio Manufacture 43. On a commencé le projet en janvier 2016 avec trois personnes, Alexandre Lutz, Charles Vernier et Daniel Borges. On a fondé la société en février 2017 pour ensuite sortir le jeu en janvier 2018. C’est notre premier projet et notre premier jeu !

Pourriez-vous nous pitcher le jeu ?

Pawarumi est un Schmup Néo-Aztèque futuriste. C’est un jeu en 3D avec un gameplay en 2D à l’ancienne. Il y a une dimension tactique basée sur différentes couleurs qui représentent différentes armes.

Dernière question, à quoi jouez-vous en ce moment ?

PrincipalementThe Legend of Zelda : Breath of the Wild mais je joue aussi pas mal à Heartstone !

La Preview de Pawarumi

Découvrir un nouveau jeu dans un salon est toujours quelque chose d’excitant et, comme le dit si bien Forrest Gump : “On ne sait jamais sur quoi on va tomber“. Ma coordination main/doigts/yeux n’étant pas au niveau pour des Schmups, c’est tout naturellement que je réglais la difficulté en mode facile pour profiter au mieux du voyage. La première chose qui me frappa, c’est la narration somme toute assez importante ou, tout du moins, fortement présente dans Pawarumi, ce qui change des canons habituels du genre.

Ensuite, Pawarumi est assez beau avec des graphismes léchés et des explosions dans tous les sens : c’est toujours un bon point. Enfin, le système à base de couleurs fonctionne plutôt bien. Chaque couleur correspond à une arme qui va faire des dégâts. La petite subtilité c’est que les ennemis aussi sont d’une certaine couleur et que les tuer avec la couleur opposée vous fait regagner de la vie alors que les éliminer de la même couleur qu’eux remplit une jauge qui permet de déclencher une attaque spéciale. En bref, c’est nerveux et tactique en même temps.m et on apprécie.

Ca s'annonce bien

Le jeu est déjà sorti mais il s’agit de notre premier contact avec lui et cet article constitue un premier avis avant un test plus complet éventuel. En tout cas, Pawarumi mériterait un nouveau coup de projecteur. Nerveux et tactique en plus d’être joli, les amateurs de schmup seront certainement ravis.

Ca s'annonce bien

Propulsé par WordPress | Thème Baskerville 2 par Anders Noren.

Haut ↑