Dead Rising Remastered

Notre avis sur la version remasterisée du premier Dead Rising 

Pour les 10 ans de la série, Capcom a décidé de sortir des versions remasterisées des deux premiers Dead Rising et du spin-off Off the Record. C’est pour ça que nous allons aujourd’hui vous parler de la version récemment sortie sur PC du premier épisode, qui date de 2006 pour ce qui concerne sa version originale sur Xbox 360. Qu’apporte cette remasterisation de l’épisode fondateur de la série ? Notre réponse dans ce test.

 

Ce que propose le jeu original

Frank West est un journaliste à la recherche d’un gros scoop qui tente de pénétrer dans une zone mise en quarantaine par l’armée par le biais d’un hélicoptère. Il y parvient et se pose sur le toit d’un centre commercial : c’est ici que commence réellement l’aventure. Celle-ci se déroule en 72 heures (mais pas en temps réel) et cet aspect permet d’ailleurs de bénéficier d’une aventure qui se base sur une gestion du temps, tant pour arriver à capter certains événements aux heures prévues qu’en ce qui concerne la gestion globale de votre aventure. En effet, votre hélicoptère est sensé venir vous chercher 72 heures après vous avoir déposé et gare à vous si vous ne gérez pas correctement le temps et ratez le coche.

Dead Rising se base sur un mélange de fun et d’horreur qui a su convaincre un grand nombre de joueurs et joueuses lors de sa sortie, il propose de massacrer du zombie par palettes avec des armes très diverses (batte de baseball, armes à feu, … tondeuse à gazon) et de rencontrer des personnages hauts en couleurs et plutôt – très – caricaturaux. Evidemment, cet aspect est totalement assumé et fait penser aux grandes heures des films de série B et participe à la personnalité qu’a su se forger le titre.

Le système en lui-même est un mélange de beat them all mélangé avec quelques composantes de RPG – en bref, on tabasse tout ce qui passe et on améliore ses capacités via un système de niveaux directement inspiré du jeu de rôle. Le déroulement de l’aventure permet un dénouement avec plusieurs fins possibles et encourage la rejouabilité. Le système de sauvegarde, par exemple, encourage le joueur à ne pas reprendre sa partie au point où il en était mais plutôt depuis le début en gardant son personnage au même niveau que lorsqu’il a arrêté de jouer. En effet, il est impossible de finir le jeu à 100% en une seule partie. Le système ne m’a personnellement pas convaincu et se révèle assez frustrant – le fait de devoir se retaper toute la séquence de début, sans doute – mais c’est un avis tout ce qu’il y a de plus subjectif.

 

Ce qu’apporte la version remasterisée

Précisons en premier lieu que notre version de test est sur PC. Tout d’abord, un apport qu’il était facile de deviner même sans jouer au jeu : nous pouvons maintenant profiter du titre en 4K, 1080p ou toute autre résolution avec 60 images par seconde. Le portage étant plutôt bien optimisé, il est possible d’atteindre cette qualité sans forcément posséder une machine digne de la NASA. La contrepartie ? Le jeu a quand même plutôt mal vieilli et il n’a pas bénéficié d’un relooking réel pour ce qui concerne les textures et les modèles. Si les personnages principaux passent encore, le rendu global est très daté et on se dit qu’heureusement, la nouvelle finesse due à la résolution augmentée et la fluidité offerte par le PC arrivent à sauver l’ensemble et à faire de cette version la meilleure du jeu sur le marché.

Cette version PC n’apporte rien en terme de contenu, il faut être clairs là-dessus, mais on ne nous l’a pas vendue comme ça non plus. Elle a, en tout cas, le mérite de rendre disponible ce premier épisode – considéré comme le meilleur par beaucoup de fans – sur des plateformes plus récentes que la Xbox 360, la seule version disponible jusqu’alors. 

 

Verdict

7/10

Si nous devions résumer notre sentiment, nous dirions que ce portage se contente du minimum syndical tout en faisant ça très bien. L’optimisation est réussie et permet de profiter d’excellentes conditions, en particulier sur la version PC que nous avons eu l’occasion de tester en profondeur. Les mécaniques de jeu commencent à vieillir et les textures aussi mais on ne s’attendait de toute façon, malheureusement, pas à un remaniement en profondeur. En bref, il s’agit de la meilleure version disponible d’un très bon jeu qui commence à sentir le poids des années écoulées.

Propulsé par WordPress | Thème Baskerville 2 par Anders Noren.

Haut ↑