[TEST] Tiny Troopers Joint Ops XL : petite ambition, gros fun

Bonne année et meilleurs vœux à tous ! Vous avez peut être reçu plein de jeux vidéo à Noël (on l’espère pour vous, petits canaillous !) mais il en reste plein que vous vous tâtez peut-être à acheter, non ? Dans cette chronique, vous aurez droit à notre avis sur Tiny Troopers Joint Ops XL sur Nintendo Switch. Le jeu, sorti le 21 Décembre 2017, est orienté action/arcade, à la première personne. Il est développé par Epiphany Games, connu aussi pour Runic Rumble ou Aki and Plizkin. Le jeu original, sorti en 2014 sur mobile et PS Vita, est aujourd’hui réédité sur Switch. Et qu’est-ce que ça donne ? Ma réponse ci-après !

Simplicité et style

Tiny Troopers propose un arcade shooter où l’on contrôle un à plusieurs soldats à travers une mini-map remplie d’ennemis et d’objets à trouver (médailles, armes etc.). Pas de mode Histoire ou de Campagne. Le jeu se compose donc de plusieurs missions aux objectifs différents (nettoyer la map, aller d’un point A à un point B, etc).

Côté jouabilité, la prise en main est très rapide. Les contrôles sont simples, peut-être même un peu trop, et on sent bien que ce jeu était bel et bien prévu pour des supports qui ont besoin de notions de gameplay plus simples que ce que la Nintendo Switch peut proposer. Pour ce qui est de l’exploitation des caractéristiques de la console, on ne peut pas dire que la transition soit des plus évidentes. On peut utiliser le tactile de l’écran, c’est vrai, mais les joysticks font exactement la même chose, alors à vous de voir. Personnellement, je ne vois pas l’intérêt de me compliquer la vie alors que des boutons font la même chose.

Les graphismes colorés rappellent un peu South Park avec ces petits bonhommes aux gros yeux et aux petits corps, ronds tels de minuscules boules de jovialité qui mettent la pêche. Bref, un décor assez fun et décalé notamment au niveau des skins personnalisables en début de mission dans un menu qui vous donne accès à plusieurs tenues différentes. Le camo rose en pleine invasion de zombies, par exemple, est d’un goût certain !

 

Mission Impossible : Protocole Zombie

Le jeu s’étend sur plusieurs mini-maps (une cinquantaine environ) et vous donne la possibilité de recruter des mercenaires supplémentaires à chaque mission. Ces derniers ont également des compétences spéciales (médique, sniper, etc) qui peuvent servir à l’élaboration d’une stratégie en accord avec la map et la mission sélectionnées. Leurs prix varient aussi en fonction de leurs compétences. Il s’agira donc d’agrandir votre équipe grâce aux points de score gagnés dans les niveaux précédents, vous motivant à faire à fond les missions. Ainsi, votre progression et la façon dont vous jouez définira la difficulté des niveaux à venir.

Au-delà des missions standard, un mode Survie est proposé via le mode Zombie. Sympathique et décalé, il permet de varier les plaisirs et offrira à ceux qui ont des scrupules à faire la guerre la possibilité de la faire sans trop de remords puisque c’est pour la bonne cause (on bute des mecs qui sont déjà morts, moralement parlant c’est un petit mieux …non ?)

La durée de vie est correcte pour un jeu à missions d’autant que les contenus à débloquer rallongent la durée de vie et motivent pour finir le jeu à 100%.

Verdict

7/10

Tiny Troopers Joint Ops XL n’est donc évidemment pas le jeu de l’année. Cette version Switch propose une réédition sans grande ambition mais qui propose de la simplicité et du fun à un petit prix (13€ environ) et, franchement, ça marche quand même bien. Le jeu fait ce qu’on attend de lui : si vous aimez ce type de jeu et en attendant les grandes sorties de 2018, Tiny Troopers peut vous aider à passer le temps et à vous divertir comme il se doit. Ça ne casse pas trois pattes à un canard et heureusement … Pov’ canards.

Propulsé par WordPress | Thème Baskerville 2 par Anders Noren.

Haut ↑