Lumière sur

Voir tous les articles

[Lord of the Geek 2016] Nos découvertes jeux vidéo et comics

fr

Second et ultime article sur la 5ème édition du salon Lord of the Geek, qui s’est tenu à Nîmes les 21 et 22 mai 2016. Cette fois, nous allons parler de quelques coups de cœur, tous domaines confondus, qui nous ont marqué lors de ce week-end. Au programme, encore un peu de jeux vidéo et des comics, avec notre découverte de Mathias Fourrier, un auteur indépendant.

 

Le jeu vidéo au rendez-vous

Comme dans presque tous les événements de ce genre, nous avons eu droit à plusieurs prestations sur scène avec, notamment, des tournois autour de FIFA 16 et Super Smash Bros Wii U ainsi que quelques sessions autour d’autres jeux – le mode football de Rayman Legends, par exemple. Et comme souvent aussi, Marcus était au rendez-vous pour étaler son skill sur Soulcalibur V, aux commandes de son avatar personnalisé et contre les personnages aux apparences diverses – il a personnalisé des personnages pour qu’ils ressemblent au Joueur du Grenier, Kayane et autres personnalités. Marcus l'a emporté dans l'ensemble sur les nîmois, on espère une revanche l'an prochain !

Au rayon des découvertes, un jeu mobile a attiré notre attention : Swap Swap. Le but du jeu est de « libérer » des boules de couleurs dans un ordre précis en les amenant sur une case qui les téléporte hors du plateau. Les niveaux jouent souvent de l’ordre dans lequel il faut envoyer ces boules en complexifiant les déplacements – parfois le plus évident à déplacer ne permettra pas de libérer la boule de la bonne couleur au bon moment. Les mécanismes sont plutôt intéressants et nul doute que le jeu devrait avoir son petit succès une fois sorti. Signalons également que le jeu disposera d’un petit scénario, plutôt bien intégré. Swap Swap devrait probablement sortir d’ici quelques mois.


 

Des artistes comics qui sortent du lot

Commençons, dans cette partie, par parler d’un artiste présent sur le stand dédié aux artistes comics : Mathias Fourrier aka Jim Dandy. L’artiste est à l’origine de comics à l’univers très marqué ayant pour vedette Capitaine LSD, un personnage aux problématiques très humaines, malgré son statut de super-héros. Il est possible d’en apprendre plus sur Jim Dandy sur le site internet de la structure qui sert à éditer ses œuvres mais également d’acheter directement ses comics sur le store du même site.

Le scénario des œuvres de base se situe dans les années 1980, alors que la Guerre Froide est encore d’actualité. L’un des arcs visités, que nous pouvons parcourir dans Tsara Bomba – ça ne s’invente pas – est particulièrement intéressant et est dans la lignée de ton qu’a voulu donner l’artiste à son histoire : des personnages tout en nuances et des sentiments très ordinaires qui nous rapprochent de ces personnages. Un roman graphique racontant la descente aux enfers du Capitaine LSD durant les années 1990 – au moment où l'utilité des super-héros est remise en cause après la Guerre Froide – est également disponible aux éditions ED Reflexions en 2010 et est disponible ici en fin de page. Une rencontre qui s'est donc avérée donc très intéressante.

William Simpson était également présent sur le stand des auteurs de comics. Pour rappel, il a travaillé tant chez DC Comics que Marvel et sur des franchises prestigieuses – Batman, Judge Dredd ou Hellblazer. Il a également été scénariste pour la série tirée des best-sellers de George R. R. Martin : Game of Thrones. Guile Sharp était également présent et nous a indiqué que son projet de comics personnel allait bientôt entrer dans une phase intéressante, comptez sur nous pour vous tenir au courant dès que nous en saurons plus !


 

Nous tirons finalement un bilan assez positif pour notre première couverture du salon Lord of the Geek. Il nous aura permis de mettre la main sur une production vidéoludique nîmoise très attendue et de découvrir des artistes et des projets très prometteurs. On espère reproduire l’expérience avec, qui sait, une édition 2016 peut-être encore plus intéressante.

 

Article par William, photos par Jennifer.

Tags :