Day 1 Dans DayZ

Premier jour dans DayZ. Sueurs froides et courses folles !

Après des semaines à me demander si je ne devrais pas essayer Day Z, le mod pour ARMA 2 qui simule une apocalypse de Zombie avec le même niveau de réalisme que le jeu de base tente d’atteindre pour les conflits militaire, j’ai fait le saut.

L’installation du mod en elle même est une bonne manière de tester si le jeu va être à votre goût. Il y a bien des installeurs automatiques disponibles, mais on est pas dans le même monde que la Steam Workshop avec Skyrim.

Ici, c’est joueurs PC hardcore, merci bien et bonsoir.

Après avoir tâtonné une minute, je fini par me retrouver sur un serveur qui tourne avec un ping assez faible (ce qui est préférable si vous ne voulez pas finir en pâté pour zombie). Je me retrouve sur une plage, face à la mer… c’est tranquille, on dirait Dear Esther. Je commence à chercher les contrôles, sans surprise, c’est un FPS après tout, WASD sont mes amis et je commence à regarder autour de moi. Comme je viens d’apparaître, je ne pense pas tout de suite à faire attention et je cours…

Quel idiot! À peine dix seconde plus tard, j’aperçois mon premier zombie. Il ne m’a pas encore vu mais il a entendu le boucan que je fais. Je m’arrête immédiatement et fait volte-face, horreur, j’en ai un juste derrière moi en train de courir à quatre pattes vers moi.

Je ne fais ni une, ni deux, je pars à font la caisse dans la seule direction qui me reste, une ville, juste à quelques mètres. Dans DayZ, les villes sont très dangereuses, elle sont rempli de matos utiles et rares, mais aussi de zombies affamés, sans oublier les autres joueurs qui n’ésiteront pas à faire un carton sur vous, histoire de récupéré votre équipement, ou juste pour troller. Et ces zombies là, ils courent.

Je ne suis pas sûr de ce que je veux faire, ils me poursuivent et je vois maintenant qu’il y a un groupe de 4 ou 5 zombies qui se trouve juste un peu plus loin devant moi. Quoi que je fasse maintenant, je vais les alerter et ils vont joindre la caravane.

Sans trop savoir ce que je fais, me disant déjà que ma première parti de DayZ aura duré 15 min en tout, je cours sans direction dans la ville. Mes pas résonnent sur le bitume, les cris des zombies derrière moi me confirme que je ne suis pas seul. Soudain, je vois une porte ouverte, une maison vide et abandonnée. Je peux même voir la porte de derrière ouverte et donnant sur un jardin. Cela présente plusieurs avantages:

Si quelqu’un est dans la maison, j’ai une chance que les zombies s’en prennent à eux plutôt qu’à moi.

Le jardin me permettra d’étouffer le bruit de mes pas.

traverser la maison à toute vitesse pourrait m’aider à perdre mes poursuivant.

C’est parti, je tente ma chance. Je cours à travers la maison, sans regarder derrière moi, je sors dans le jardin et tourne à angle droit vers la mer. encore quelques seconde et je me rend compte que je n’entends plus rien derrière moi. Je jette un oeil derrière, en effet, personne. Incroyable, j’ai réussi! Là où dans un autre jeu, j’aurais laissé tombé et recommencé, ici, je me suis fais une sacré peur, mais j’en suis sorti vivant !

Un peu plus loin, je vois une cabane. Il est temps de faire une pause et de regarder mon inventaire au calme, je n’ai même pas eu le temps d’ouvrir mon sac ! Il faut aussi dire que la gestion de l’inventaire, et les contrôles en général dans DayZ sont clair comme du jus de boudin, donc il vaut mieux découvrir tout ça au calme. Une fois à l’abri des regards, je regarde donc et évidement, je vois que je commence sans arme. DayZ ne vous donne même pas un pistolet et un chargeur pour commencer, c’est une torche électrique que je vois dans mon sac, rien d’autre. Alors que je commence à me dire que je suis très mal parti, je regarde à mes pieds. Par terre, je vois un pistolet et deux sacs. Si ce n’est pas un signe, je ne sais pas ce que c’est ! En fait, c’est probablement un autre joueur qui a fini de se vider de son sang après une rencontre peu heureuse avec un zombie et qui a laissé derrière son sac et son gun, mais qui suis-je pour critiquer une telle aubaine ! Je ramasse le tout, je me sens infiniment mieux préparé. Et je me sens vraiment récompenser pour avoir pris mes précautions et avoir visité cette cabane.

Après une (quinze) minute(s) à regarder les contrôles et comment ils marchent, je me remets en route, arme au poing. Cette fois, je traverse les route en rampant, je marche accroupi et surtout, je ne COURS PAS ! Dans DayZ, tous les personnages sont uniques, donc si vous mourrez, il faut tout recommencer depuis le début, avec un spawn point complètement au hasard.

Dix minutes plus tard, j’ai trouvé des bandages, des bâtonnets fluorescents pour y voir pendant la nuit et des munition pour mon arme, ainsi que pour un fusil à pompe et une arbalète que je n’ai évidement pas encore. C’est le sentiment de trouver du matos de Diablo, multiplié par la rareté de Stalker : Mixez avec ça la tension permanente de zombies qui peuvent vous tuer en un instant et des joueurs qui peuvent se montrer encore plus cruel, ou superbement amicaux et vous avez une expérience comme on en a que sur PC.

Quand je pense que ce jeu est un mod en Alpha (comme Minecraft à ses début), je ne peux m’empêcher de me dire que les plus beaux jours du PC et des jeux vidéos en général sont devant nous.

Merci DayZ… Mais maintenant je vais me déconnecter du serveur pour l’instant, histoire de pas trop me stresser. Comme mon personnage restera enregistrer, je pourrais revenir faire un tour plus tard et continuer à éviter de me faire bouffer.

Propulsé par WordPress | Thème Baskerville 2 par Anders Noren.

Haut ↑